4e mesures

Cette séance se déroule en extérieur, dans la cour. Les élèves doivent mesurer des hauteurs de bâtiments et d’arbres à l’aide d’outils et de techniques d’arpentage datant du Moyen-Âge.

Ce type de séance inspirés par les traités de géométrie dite pratique permet de mobiliser les savoirs géométriques comme outils de modélisation : il s’agit ici de mettre en œuvre des résultats géométriques sur les triangles (proportionnalité, théorème de Thalès, …) à partir de problèmes concrets.

Dans un contexte scolaire, quelques instruments sont privilégiés : la règle, l’équerre, le compas et le rapporteur. Après quelques années, leur usage est naturalisé, ce qui créer de nombreux implicites. La découverte d’un nouvel instrument oblige à assimiler tant sa manipulation (aspect pratique) que le contenu mathématique auquel il renvoie (aspect théorique).

Dans cette séance filmée en collège, le travail mathématique s’accompagne d’une fréquentation plus ou moins authentique de pratiques anciennes. L’histoire des mathématiques fonctionne ici autant comme outil au service des mathématiques scolaires que comme un objet de réflexion.

La fiche élève : 4_mesures_fiche_eleve

Niveau : quatrième / Année 2011