3. Première synthèse

Echanges et validation des connaissances historiques.

Les élèves n’ont aucun autre repère que ce que dit l’enseignant pour construire leurs réponses ou pour les valider. Le jeu du professeur consiste alors à organiser la phase de validation, à sélectionner et mettre en avant certaines réponses. Cette dynamique est utilisée pour toute la suite des échanges. Ce processus lui permet aussi d’identifier et de stabiliser des contenus historiques en les distinguant des propositions fantaisistes.

Seules les valeurs des premiers symboles sont inscrites au tableau, les autres sont laissées en suspens. Cette phase de transition est intégralement créée par le professeur qui choisit de ne pas relever certaines bonnes réponses. Il provoque ainsi une attente et donc le besoin pour la seconde étape du travail.

La deuxième phase constitue l’objectif transversal principal de la séance qui vise à montrer aux élèves l’importance du cahier comme ressource.

Connectez-vous pour avoir accès aux vidéos
:
: